Focus principal d’AEFJN

AEFJN écoute la voix des africains ... transmet ce message à l'UE pour permettre que la réalité de ce continent influence réellement les politiques de l'UE en vue du développement durable de l'Afrique. AEFJN fait du plaidoyer auprès de l'Union Européenne et des pays membres pour la promotion d'un développement durable en Afrique: surveillance de l'impact des politiques de l'UE en Afrique, des accords et protocoles et promotion de stratégies socio-économiques qui prennent en compte les vues des africains pour un développement durable.

 

ECHOS D'AEFJN N. 33 - novembre décembre 2016

REFLEXIONS

Un Laudato Si´ - Un an plus tard

tl_files/aefjn-images/im_spirituality/Echoes AEFJN/PopeFrancis.jpg

Aucun document de l'Eglise des dix dernière années n'a été bien reçu comme l'encyclique du Pape Francis "Laudato Sí -" La sauvegarde de notre maison commune". Sa remarquable synthèse des preuves scientifiques, des analyses sociales, de la réflexion théologique et de la vision spirituelle a inspiré un nombre incalculable de personnes, en particulier en dehors des limites de l'Eglise catholique. En réponse, un certain nombre d'initiatives profondes ont été lancées par des groupes chrétiens, des organisations de la société civile, la communauté scientifique et divers acteurs économiques et politiques. Bien que la liste soit longue et que les variétés de réponses soient vraiment encourageantes dans certaines régions du monde, son impact doit encore être visible sur le continent africain. Pour en savoir plus

 

DU BUREAU D'AEFJN

Libéralisation du commerce et obstacles non commerciaux

tl_files/aefjn-images/im_epas/im_csr/supermercado02.jpg

Les économies de l'Union européenne (UE) ont souffert depuis la crise financière de 2007 d'une stagnation de leur croissance de la production. Confrontées à la stagnation de la consommation intérieure, les exportations ne semblent pas non plus aider l'UE à sortir de la crise économique. Ainsi, les exportations nettes de la zone euro devraient rester un frein à la croissance en 2016 avant de devenir neutres en 2017. L'UE promeut des accords de libre-échange mettant l'accent sur les avantages de la réduction des droits de douane dans le commerce international pour stimuler les économies. Cependant, le commerce international n'est pas seulement conditionné par des barrières tarifaires. Les accords de libre-échange sont soumis à de nombreux autres obstacles non tarifaires complexes (BNT) qui restreignent les importations et les exportations selon les réglementations nationales et régionales. Les obstacles non commerciaux sont un puzzle de mesures liées à des politiques économiques directes ou indirectes. Bien que les BNT ne soient pas seulement des mesures fiscales, ils augmentent le coût final des biens et des services. Pour en savoir plus

 

Les fonds vautours encerclent l’Afrique

tl_files/aefjn-images/im_Africa/im_Afr_Info/3-No to poverty March13.jpgDans ce numéro des Echos, nous abordons le thème de pillage financier, plus particulièrement à cause des fonds vautours. L’Afrique souffre de la fuite des capitaux provoquée par différents mécanismes, par exemple les flux commerciaux illicites provoqués par les pratiques des entreprises multinationales telles que : les prix de transfert, le rapatriement de bénéfices et l’évasion fiscale dont les paradis fiscaux sont au cœur. En plus de cela, les fonds vautours constituent un autre mécanisme qui contribue au pillage des trésoreries des pays africains.  Pour en savoir plus

 

A LA UNE 

Cop22 : L’Afrique pourrait être le grenier du monde…

Avant la Cop22 à Marrakech, une trentaine de pays africains s’étaient unis pour défendre l’adaptation de leur agriculture au changement climatique et mettre le continent africain au centre des négociations. Cette ambition est portée par l’initiative AAA (Adaptation de l’Agriculture Africaine). Un constat inquiétant du président des négociateurs africains, Seyni Nafo, nous secoue : «Alors qu’il n’est responsable que de 4 % des émissions mondiales des gaz à effets de serre, le continent est la grande victime du réchauffement planétaire. Les deux-tiers de terres arables seront perdues d’ici à 2025, quand bien même la hausse des températures resterait limitée à 2° ». Or, l’agriculture est un secteur clé de l’économie africaine. Elle concentre entre 25 % et 35 % des emplois directs selon les pays, génère 70 % des revenus et représente un quart du PIB total.  Pour en savoir plus

 

PLAIDOYER

Accord intérimaire de partenariat économique entre le Ghana et le Parlement européen   

Le Comité du commerce international du Parlement européen (INTA) a voté le 11 novembre 2016 l'accord intérimaire de partenariat économique du Ghana (iEPA). Le résultat du vote sur le Ghana était le suivant: 27 voix pour, 9 voix contre et 1 abstention. Cela signifie que les VERTS, GUE, 5Star et au moins 2 S & D ont voté contre. L'accord intérimaire de partenariat économique du Ghana pourrait bientôt entrer en application prochainement afin que les préférences commerciales du Ghana ne soient plus basées sur Cotonou ou MAR 1528, mais sur l'iEPA lui-même. Cela ne signifie pas que le Ghana va commencer bientôt à mettre en œuvre l'accord.  Pour en savoir plus

 

VOIX DU 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE Annuelle Rome Novembre 2016

L'Assemblée générale annuelle de l'AEFJN a eu lieu le 11 novembre 2016 à la Maison généralice des Pères Blancs à Rome. Un grand groupe de personnes de contact d'AEFJN s'est réuni pour les présentations des rapports annuels et des questions pertinentes concernant la vie du réseau. L'événement a commencé par l'accueil des participants et une prière d'ouverture adressée par Arlindo Pinto. Fr. José Ignacio Garcia, Coordonnateur de l'apostolat social des jésuites en Europe, a tenu la conférence «Se tourner vers le Sud: notre mode de procédure». Il a exposé notre travail de plaidoyer et comment nous devons le comprendre à différents niveaux: la recherche et la compréhension de la réalité en Afrique, la pertinence de la communication, comment faciliter la mobilisation des personnes intéressées par notre travail, la tâche spécifique du travail de plaidoyer et la façon de renforcer notre réseau grâce à la mise en réseau. Pour en savoir plus

 

Réunion de l'antenne AEFJN-UK en novembre 2016

Un grand groupe de membres des antennes AEFJN-UK s'est réuni les 2 et 3 novembre 2016 au Wistaston Hall, Crewe. Le premier jour, la prière d'ouverture a été suivie d'une brève séance expliquant la vision et la mission de l'AEFJN en tant qu'organisation unique dans l'Église catholique, qui se concentre sur les questions économiques touchant les relations entre l'Afrique et l'Union européenne et ses Etats membres. En petits groupes, ils ont discuté de leurs espoirs et préoccupations concernant l'avenir de l'Antenne britannique, les mesures qu'ils pourraient prendre pour travailler ensemble plus efficacement et partager les fardeaux de l'administration. Pour en savoir plus

 

VIDEOS

 

Action for Food sovereignty and climate justice 

 

Stop dumping death in Africa! Stop your toxic trade!              

 

Visite notre TWITTER pour regarder plus videos!!

Focus principal d’AEFJN

Dialogue CE – Société civile
Dialogue CE – Société civile

AEFJN porte son attention sur les décisions politiques qui touchent les relations économiques entre l'Afrique et l'Europe.

 

AEFJN fait du plaidoyer auprès de l'Union Européenne et des pays membres pour la promotion d'un développement durable en Afrique: surveillance de l'impact des politiques de l'UE en Afrique, des accords et protocoles et promotion de stratégies socio-économiques qui prennent en compte les vues des africains pour un développement durable.

 

AEFJN insiste sur le droit et la responsabilité des africains à établir leur propre politique de développement.

 

AEFJN écoute la voix des africains ... transmet ce message à l'UE pour permettre que la réalité de ce continent influence réellement les politiques de l'UE en vue du développement durable de l'Afrique.

La souveraineté alimentaire, un concept que AEFJN promeut

Les membres du réseau AEFJN ont toujours été soucieux d'assurer une vie décente pour les populations pauvres, en particulier les petits agriculteurs défavorisés en Afrique. Ils considèrent que le concept de «souveraineté alimentaire» défendue par beaucoup d'organisations d'agriculteurs dans le monde entier offre une bonne base de discussion.

 


Les revendications de souveraineté alimentaire coïncident avec nos priorités et les droits que nous soutenons, et elles sont proches de ce que nous enseigne la Doctrine Sociale de l'Eglise. Ce n'est pas un système idéologique fixe, mais un cadre ouvert qui a besoin de beaucoup de recherches et de discussions pour être amélioré et appliqué aux discussions en cours.

Read more …