Focus principal d’AEFJN

AEFJN écoute la voix des africains ... transmet ce message à l'UE pour permettre que la réalité de ce continent influence réellement les politiques de l'UE en vue du développement durable de l'Afrique. AEFJN fait du plaidoyer auprès de l'Union Européenne et des pays membres pour la promotion d'un développement durable en Afrique: surveillance de l'impact des politiques de l'UE en Afrique, des accords et protocoles et promotion de stratégies socio-économiques qui prennent en compte les vues des africains pour un développement durable.

 

ECHOS D'AEFJN N. 30 - Juillet / Août 2016

REFLEXIONS

Le theathre de la migration mondiale: une fenetre vers l'experience africaine

tl_files/aefjn-images/im_spirituality/Echoes AEFJN/El teatro de las migraciones.jpg

La migration est, sans aucun doute, une des questions les plus débattues actuellement en Europe. Des conférences et des séminaires sont tenus ici ou là pour comprendre le phénomène et comment il a affecté l’Europe au cours des deux dernières décennies. L’Union Européenne (UE) a des réunions avec des dirigeants africains pour développer des stratégies communes sur la manière de réduire le flux de migrants à travers la mer Méditerranée, et on dit que le désir d’exercer un plus grand contrôle de la migration est une des raisons de la sortie historique et orageuse du Royaume-Uni vis-à-vis de l’UE. Il est encore trop tôt pour évaluer les impacts et implications du Brexit sur la migration vers le RU et le reste de l’Europe, mais ils seront énormes. Cependant, ce qu’on oublie souvent dans tout ceci, c’est que la migration fait partie de l’histoire de toute l’humanité, pas seulement de l’Europe. Le Pape François souligne que la Bible dans son ensemble raconte l’histoire de l’humanité en marche. En effet, la mobilité fait partie de notre nature humaine. L’histoire humaine est faite d’innombrables migrations… Ceci est vrai à la fois pour les individus et les communautés. Pour en savoir plus

 

DU BUREAU D'AEFJN

Des turbulences dans le negociations des APE

tl_files/aefjn-images/im_epas/im_csr/Turbulencias EPAS Economia Hestia.gif

L'UE maintient la pression sur les pays africains pour qu’ils avancent dans le processus de négociation des APE, malgré la résistance de certains gouvernements africains et de la société civile. Des divergences dans les négociations conduisent à la fragmentation à la fois entre les régions et entre les pays d'Afrique, ce qui compromet les efforts d'intégration régionale en Afrique. L'annonce la plus récente et la plus surprenante vient de la Communauté d’Afrique orientale (EAC) où le secrétaire permanent des Affaires étrangères de Tanzanie a dit que son pays avait décidé de mettre un terme à la signature des APE qui était prévue pour ce 18 juillet 2016. L'UE fait usage de son pouvoir économique en poussant les pays africains à ratifier et à mettre en œuvre des accords qui n’ont pas été ratifiés par leurs parlements et qui n’ont été signés que très récemment. AEFJN a répété, avec beaucoup d'autres organisations de la société civile, que la libéralisation du commerce en Afrique aura des conséquences néfastes et qu’elle accentuera les inégalités et la pauvreté.   Pour en savoir plus

 

Pêche illégale: L’extraction des richesses des eaux ouest-africainesces 

tl_files/aefjn-images/im_aefjn_ntw/Visits of the Secretariat/2014 Senegal/IMGP0501.JPGL’Afrique de l’Ouest est devenue une zone sensible pour les grands navires commerciaux venus de Chine, d’Europe, de Russie et de Corée du Sud qui ciblent tous les eaux africaines. Cependant, les états côtiers africains n’ont que très peu bénéficié des activités de pêche dans leurs eaux, dès lors que 40% des prises ne sont pas déclarées. Cela a pour effet d’accélérer la dégradation des environnements maritimes et l’épuisement des stocks de poissons, menaçant de ce fait les activités locales liées à la pêche. Le problème de la surpêche en Afrique de l’Ouest est grave et dû au taux élevé de pêche de certaines espèces à but commercial ayant pour conséquence de mettre certaines de ces espèces en voie d’extinction. Le principal coupable est la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). Un manque flagrant de gouvernance internationale est au cœur de ce problème. Pour en savoir plus

 

AFRIQUE

Egalite des genres au Nigeria; heritage 

tl_files/aefjn-images/im_epas/im_csr/Nigeria gender Bill.jpgExtrait du rapport : « Les conséquences du carnage sur la vie de la population sont insupportables. En effet, la plupart des citoyens du territoire et ville de Beni sont traumatisés pour avoir vécu directement ou indirectement l’assassinat d’un proche, d’un voisin, d’un ami, d’un parent, un collègue de classe,… D’innombrables ménages estimés à plus ou moins 14 432 sont toujours déplacés et ont grandement besoin d’une assistance humanitaire. Les familles d’accueil de ces ménages déplacés méritent elles aussi, une assistance humanitaire conséquente pour avoir supporté la charge des ménages déplacés pendant une année. Les formations sanitaires et les institutions scolaires de la contrée ont du mal à fonctionner parce que la population de la région, dans sa pauvreté criante, n’est à même de payer ni les factures des soins médicaux, ni les frais scolaires. Principale cause: la déstabilisation avérée de l’économie locale suite surtout à l’accès impossible aux champs alors que l’agriculture est l’activité principale dans la contrée.» Pour en savoir plus

 

VOIX DU RESEAU

Edisa, une initiative importante de l'association Foi et Justice du Cameroun 

L'association Foi et Justice du Cameroun est l'antenne camerounaise d’AEFJN. Elle nous a fait parvenir son premier bulletin d’information et de sensibilisation du grand public sur les actions visant à l'amélioration de la justice sociale… L'antenne d'AEFJN-Belgique est très heureuse d'apprendre que les 2 principaux thèmes de sensibilisation de l'antenne Foi et Justice du Cameroun sont les mêmes que les siens. Ces 2 thèmes, à savoir l’acquisition des terres à grande échelle et la lutte contre les faux médicaments. Pour en savoir plus

 

Stagiaire au Secretariat

tl_files/aefjn-images/im_epas/im_csr/Ignacio Machuca Gutierrez.jpgPour le mois de juillet, AEFJN a accueilli un nouveau stagiaire en communication. Ignacio Machuca est né à Séville en 1997 et il fait actuellement des études en journalisme à l’Université de Séville. Il réalise des tâches de communication au Secrétariat et il aide l’équipe dans des tâches journalières. Il gère les nouvelles technologies, et il s’intéresse au commerce et aux relations internationales. Il a de l’expérience dans d’autres emplois liés à la communication et il sera avec nous jusqu’à la fin juillet. Pour en savoir plus

 

PLAIDOYER 

Lettre aux membres du Comite du Parlement Europeen sur le commerce international (INTA)

La Commission Européenne a proposé des actes délégués qui retireraient l’accès préférentiel au marché à 6 pays africains : le Botswana, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, la Namibie et le Swaziland. Le Secrétariat a des contacts avec certains membres du Comité du Parlement Européen sur le commerce international et il a envoyé des lettres personnelles en demandant de rejeter ces propositions car elles n’ont aucun fondement et elles causeraient sans nécessité des dommages économiques à de nombreux pays en voie de développement en Afrique. Pour en savoir plus

 

VIDEOS

OXFAM on tax: Byanyima argues for states co-operation in tax

Vidéo sur l’évasion fiscale au Nigéria (2 min)

 

Comment marchent les services financiers « offshore »

Jeu interactif sur les services financiers « offshore »

 

L'Afrique, victime de la fuite des capitaux illicites

Vidéo sur l’évasion fiscale en Afrique (3 min)

Focus principal d’AEFJN

Dialogue CE – Société civile
Dialogue CE – Société civile

AEFJN porte son attention sur les décisions politiques qui touchent les relations économiques entre l'Afrique et l'Europe.

 

AEFJN fait du plaidoyer auprès de l'Union Européenne et des pays membres pour la promotion d'un développement durable en Afrique: surveillance de l'impact des politiques de l'UE en Afrique, des accords et protocoles et promotion de stratégies socio-économiques qui prennent en compte les vues des africains pour un développement durable.

 

AEFJN insiste sur le droit et la responsabilité des africains à établir leur propre politique de développement.

 

AEFJN écoute la voix des africains ... transmet ce message à l'UE pour permettre que la réalité de ce continent influence réellement les politiques de l'UE en vue du développement durable de l'Afrique.

La souveraineté alimentaire, un concept que AEFJN promeut

Les membres du réseau AEFJN ont toujours été soucieux d'assurer une vie décente pour les populations pauvres, en particulier les petits agriculteurs défavorisés en Afrique. Ils considèrent que le concept de «souveraineté alimentaire» défendue par beaucoup d'organisations d'agriculteurs dans le monde entier offre une bonne base de discussion.

 


Les revendications de souveraineté alimentaire coïncident avec nos priorités et les droits que nous soutenons, et elles sont proches de ce que nous enseigne la Doctrine Sociale de l'Eglise. Ce n'est pas un système idéologique fixe, mais un cadre ouvert qui a besoin de beaucoup de recherches et de discussions pour être amélioré et appliqué aux discussions en cours.

Read more …